FABIEN LE GOFF

coach sportif diplômé d'état

Plusieurs vies dans une vie. Voilà, tout est dit en une seule phrase.

Vous trouvez ça un peu facile ? Bon, très bien, je développe.

Alors voilà, sachez que je n’ai pas été tout de suite éducateur sportif. Et non ! Avant, et dans l’ordre, j’ai été technicien du son pour la Télé (passionnant, mais trop précaire), technicien informatique (sympa, mais lassant à force), vendeur de produits HiFi (intéressant, mais encore lassant), vendeur en informatique (lassitude encore et toujours…).

Bref, vous l’aurez compris, ce n’était pas l’épanouissement total. Je ne rentrais pas le soir avec un enthousiasme de folie. Il manquait un petit « je ne sais quoi » dans ma vie. Oui, mais quoi ?

En fait, j’avais tout simplement envie de me lever le matin et de me dire « La vache, chouette ! Encore une bonne journée qui s’annonce au travail ! » Alors que c’était plutôt « La vache, on est que lundi…ça va être long. »

coaching sportif
coach-sportif

Il a fallu donc se prendre en main, car comme vous le savez, rien n’arrive par hasard, le job idéal ne tombe pas du ciel, ça se saurait ! Donc voilà, le postulat de départ était posé : « je ne suis pas bien au boulot, il faut que ça change ! ». Bon, c’est bien tout ça, mais alors je fais quoi à la place ?

Bilan de compétences, conseils divers et variés de l’entourage proche, réflexion personnelle. C’est un tout qui aura permis de franchir le cap et de m’orienter enfin vers un métier qui me passionne.

Évidemment, je vais vous dire que j’étais sportif avant d’être coach : pratique du Karaté pendant pas mal d’années (faut pas me chercher. Non, je rigole, je suis un gentil). Course à pied, natation, badminton, fitness…

Autant de disciplines sportives variées qui m’ont permis de devenir un sportif régulier. Mais pas de quoi encore faire du sport mon métier. Alors voilà, nous y sommes. 

C’était un jeudi d’Octobre, vers 11h15 (et oui, c’est précis) lors d’un cours de Step dans mon club du moment. Le Prof de Step, qui s’appelait Fabien (tiens c’est marrant ça) avait une patate incroyable pendant la séance, et un dynamisme de dingue ! C’est simple, il suffisait de voir les gens autour de moi, complètement accros et sourires aux lèvres.

C’est alors que je me suis dit : c’est ça que je veux faire, je veux emmener un cours en salle en donnant la pêche aux gens, leurs donner le sourire, qu’ils oublient leurs petits tracas du quotidien le temps d’un cours ! Bingo ! J’avais enfin trouvé ma voie. Bon, maintenant il fallait voir comment concrétiser tout ça. Le cursus scolaire, le coût des études, la faisabilité de la chose quoi…

Après un premier passage aux tests d’entrées ratées, car physiquement pas assez préparé, je me suis donné une année de préparation pour ce concours. Une année à faire des cours de Step, du cardio, des cuisses abdos fessiers en veux-tu en voilà. Une année à soulever de la fonte dans les salles de muscu (je sais, ça ne se voit pas forcément sur mon corps d’athlète).

Bien mieux armé, je passe et obtiens le diplôme d’Etat du BPJEPS remise en forme en 2014. Je passe dans la foulée tous les niveaux d’enseignement de la méthode Pilates, étant littéralement tombé amoureux de cette discipline.

Et voilà, vous savez tout ! Enfin le bonheur de se lever le matin avec la banane et de se coucher le soir avec la
pêche, en espérant qu’une seule chose….être de nouveau au lendemain.