Comment retirer le meilleur d’un cours de Pilates ?

femme sur tapis qui fait du pilates

PARTAGER CET ARTICLE :

Vous faites du Pilates ? Génial, vous avez tout compris ! Vous n’en faites pas encore ? Aucun problème, il n’est jamais trop tard pour s’y mettre, au contraire. 

Faire du Pilates, c’est une chose, mais comment tirer le meilleur parti de ses cours de Pilates ? Oui, c’est bien de se présenter aux cours (et c’est une grande bataille en hiver !) mais il y a en fait beaucoup plus que cela. Voici quelques conseils très utiles pour tirer le meilleur parti possible de vos séances de Pilates !

Écoutez votre prof (et oui, c’est moi 😀)

Ce conseil peut paraître simple, mais il peut être difficile à suivre lorsque vous êtes fatigué, lorsque votre cerveau est ailleurs ou lorsque vous avez un ami à côté de vous en cours ! (je ne vise personne…😄)

Les instructeurs de Pilates sont formés pour enseigner en utilisant une formule d’enseignement particulière, ce qui signifie qu’ils décomposent chaque exercice avec une préparation, la respiration pilates, l’exercice, puis avec des « repères » utiles ou des « conseils » techniques ainsi que des corrections verbales. 

Ces indices, conseils et corrections sont mentionnés afin que votre cerveau puisse envoyer les informations à vos muscles pour les faire bouger correctement. Cela demande une grande quantité d’énergie cérébrale et de concentration de votre part. Votre instructeur est un expert et une mine de connaissances, si vous l’écoutez bien-sûr.

femme qui fait du pilates

Acceptez les corrections physiques

Lorsque votre prof de Pilates corrige physiquement votre technique, il ne dit pas que vous faites mal l’exercice ! Au contraire, il vous aide à tirer le meilleur parti du mouvement. Les corrections physiques sont beaucoup plus rapides et faciles à comprendre que les corrections verbales. 

Une correction physique peut vous aider à sentir qu’un exercice fonctionne beaucoup plus efficacement. Lorsque votre instructeur vient ajuster vos épaules, vos hanches, vos genoux, cela signifie que vous êtes sur le point de tirer le meilleur parti de votre entraînement, et donc de renforcer au mieux votre corps !

Concentrez-vous sur votre respiration

Votre prof de Pilates mentionne le modèle de respiration pour chaque exercice pour une très bonne raison, car il vous aide à exécuter l’exercice. La respiration Pilates est conçue pour détendre le tronc (le “core”) à l’inspiration et allonger les muscles, puis pour engager le tronc à l’expiration et contracter les muscles. 

L’expiration a lieu pendant la partie du mouvement qui implique le plus d’effort musculaire, car vous avez besoin de l’expiration pour stabiliser le corps en utilisant vos abdominaux.

La respiration peut être très déroutante lorsque vous commencez à vous concentrer sur elle et vous vous surprendrez souvent à vouloir respirer dans le sens inverse de ce que votre instructeur préféré vous dit ! 

Prenez une profonde inspiration et recommencez le mouvement en respirant correctement. Avec le temps, le schéma respiratoire sera automatisé.

pieds sur tapis

Ralentissez !

Le but du Pilates n’est pas d’aller le plus vite possible, bien au contraire ! En fait, vous obtiendrez de meilleurs résultats si vous ralentissez et vous vous concentrez sur le mouvement et la respiration. 

Ce travail ne peut être effectué correctement que si le mouvement est contrôlé. Le fait d’aller vite dans un exercice pour le terminer rapidement entraîne souvent l’utilisation de muscles incorrects, plus dominants. 

En ralentissant et en créant une résistance, on utilise les muscles corrects et plus petits qui sont la raison d’être du Pilates ! Le Pilates n’est pas une course ; en fait, si vous allez plus lentement, vous verrez plus de résultats !

N'oubliez pas le noyau !

Le “noyau”, qui se compose du plancher pelvien et de l’abdomen avec le transverse, est un élément essentiel du Pilates.

Se rappeler d’engager le tronc à chaque expiration et de le détendre à chaque inspiration est une partie très importante de votre pratique du Pilates, ainsi que de vos activités quotidiennes. 

Sur une expiration, imaginez que vous enfilez un jean taille haute : faites un effort de 30% pour soulever votre plancher pelvien, du coccyx à l’arrière jusqu’au pubis à l’avant, comme si vous essayiez d’arrêter de souffler et d’uriner. 

C’est la fermeture éclair du jean. Maintenant, engagez le noyau à 30 % en imaginant que vous rapprochez vos os de la hanche l’un de l’autre, comme si vous faisiez jusqu’au bouton du jean. Sur l’inspiration, laissez ces muscles se détendre et se relâcher. Il s’agit d’une compétence qui demande du temps et de la pratique. 

Lorsque vous engagez votre tronc, votre bassin reste immobile et vos fesses sont détendues. N’oubliez pas qu’il ne s’agit que d’une contraction de 30 %. Écouter votre instructeur en cours vous aidera à vous rappeler d’engager et de détendre votre tronc.

Amusez-vous, c'est le plus important !

S’il y a beaucoup de choses sur lesquelles se concentrer pendant un cours de Pilates (l’écoute, le tronc, la respiration, le ralentissement du mouvement, le fait de laisser un instructeur vous corriger), il est également très important de ne pas se prendre trop au sérieux

Si vous le faites, vous vous retrouverez souvent avec les épaules et le cou tendus et vous oublierez de détendre votre corps à l’inspiration. Il est très important d’apprécier les cours de Pilates, et apprécier signifie s’amuser !

L’amusement n’est pas incompatible avec le travail et la concentration 😁

Pour espérer retirer le meilleur de votre cours de Pilates, il vous suffit donc de faire confiance au prof, d’accepter les différentes corrections liées aux postures, de rester concentré et de vous amuser !

4.7/5 - (3 votes)

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager !

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

Le changement (sportif), c'est maintenant ! Abonnez-vous.